Recherche sur le site avec : Google
 
 
Sulema Vassula
 


J.N.S.R.
(France : région Rhône-Alpes)

Site Internet : http://www.jnsr.be/

 
livres de JNSR      

Message du 07/07/1998

...
« Priez l'Esprit Saint pour qu'il vienne vite à vous féconder vos âmes en les remplissant de l'AMOUR de Dieu. Répondez à Mon APPEL Par l'Hymne de Gloire Eternelle adressé à L'ESPRIT SAINT.
Viens, ESPRIT SAINT !
Viens remplir nos âmes de Ton Feu d'AMOUR
De joie et de Sainteté.
A TOI, Gloire Eternelle Pour les Siècles des Siècles.
AMEN Viens ESPRIT DE LUMIERE ! »
...


Message du 19/10/1998

« Mille Anges vont au devant de toi lorsque tu accomplis un acte d'AMOUR pour Dieu. »


Messages du 19/04/2000

« Je vous ai dit que les Saints du Ciel s'uniront aux Saints de la Terre. »

« Enfants de la Terre, écoutez ceci ; Mes petites Ames du Ciel servent leur Dieu dans une Adoration Perpétuelle puisque le TEMPS ici n'a plus de limite et que l'Eternel est leur AMOUR... En votre main droite, ayez Ma Sainte Croix bien en vue et en votre main gauche le Saint Rosaire de Ma très Sainte Mère. »


PRIERE DE CONSECRATION AUX DEUX CŒURS DE JESUS ET MARIE :

Cœurs sacrés de Jésus et Marie
Au creux de votre amour je viens me déposer
Veuillez bien m'accepter
J'ai tant confiance en vous !
En vous je repose mon âme
A l'abri des atteintes du mal.
En vous je puise la force pour ce jour
Et cet amour qui seul m'ouvre à la compassion.

Ô Cœurs très saints,
Pour vous je veux offrir ma vie.
Vivre pour témoigner et mourir à moi-même.
Afin que seule votre lumière éclaire mon chemin,
Afin que par ma vie, vos noms soient glorifiés.
Cœurs unis et sacrés de Jésus et Marie
Veuillez régner en moi !

Amen !

TOTUS TUUS
Mon enfant de Lumière

1er Janvier 2006 - Sainte MARIE, Mère de Dieu

JÉSUS : Les fleurs sauvages poussent au vent et boivent l’eau du ciel que Dieu leur donne. Elles ne s’appuient que sur ce qui est à côté d’elles car leur secours ne vient pas des hommes. C’est pourquoi elles sont plus résistantes, sachant qu’elles ne peuvent compter que sur Dieu et que Dieu donne le meilleur à celui qui a Confiance en Lui.

Tu n’as eu aucun appui véritable venant des hommes. Comme une fleur sauvage, tu t’es appuyée sur ce que J’ai mis à côté de toi car Je désirais que tu t’élèves entre toutes les épines de la vie.

Les fleurs des champs ne cherchent rien, mais elles acceptent la caresse du vent, même s’il est violent parfois, car elles doivent s’effeuiller et donner jour après jour, leurs pétales à Celui qui les a créées.

Tu as su résister aux vents destructeurs des jaloux, à la sécheresse de cœurs qui t’entourait, à l’inondation des flatteurs qui recherchaient ce que Dieu te donnait.

Tu n’as vu que Ma main bienfaisante qui t’ouvrait le Passage et Mon Cœur généreux qui n’a pas cessé de te donner Sa Nourriture. Tu as avancé, malgré ta fatigue et ta peine vers ce But, si lointain et si près de toi que, dans cette course pour la Vie, oui Ma Vie Eternelle, tu l’as trouvée ! Car Je t’aime, rayonnante d’Amour et fragile comme le coquelicot qui pousse au milieu des blés, pain de Dieu pour l’Humanité.

C’est pourquoi Je t’ai donné Ma Croix, Fleur aux parfums suaves, doux et amers comme la Vie du Fils de l’Homme.

A mon enfant JNSR de la Croix,

Jésus de Nazareth, Seigneur et Roi.

 

TOTUS TUUS
Mon dernier Secours

1er Janvier 2006 - Sainte MARIE, Mère de Dieu

JÉSUS : Mon enfant, ce que Je t’ai donné n’a pas de prix ! Les hommes vont douter, mais très peu car ils ne peuvent plus rejeter leur dernière planche de Salut et, à présent, l’écho leur répètera inlassablement que leur Salut ne peut venir que de la Croix qui doit s’élever à l’endroit que Dieu a indiqué à Madeleine.

Tout va leur rappeler que Dieu a parlé et que Sa Parole ne lui retourne que si Dieu le désire. J’ai gardé Ma Parole jusqu’à ce jour dans Mon Divin Sacré Cœur. Elle Me brûle et fait éclater Mon Cœur plein d’Amour pour les hommes. Il déborde sur cette pauvre Humanité insouciante qui va vers une mort certaine, entraînant Ma Terre et tout ce qu’elle contient vers l’Abîme.

J’arrête ce fléau qui s’appelle Désobéissance à Dieu.

Comme Je te l’ai promis, J’appelle les membres de Mon Église Sainte à Me suivre car ils voient l’horreur que les hommes sans-Dieu sont en train de préparer.

Je veux sauver le Monde par Ma Croix Glorieuse. C’est le dernier secours que Je vous propose dans Mon Amour Infini. Amen.

Viens, prends ta Croix et suis-Moi.

JÉSUS, Sauveur du Monde, à Ses enfants.

 

La Sagesse a parlé

25 Janvier 2006

JÉSUS : Dieu Se manifeste à celui qu’IL choisit pour ce qu’IL désire accomplir.

JNSR : Seigneur, que dois-je faire à présent devant tous ceux qui me disent de me retirer. Seigneur, si Tu me le demandes, je T’écoute, je me retirerai.

Personne ne peut remplacer un autre pour ce que Je demande. Chacun est fait pour ce qu’il doit faire. Lorsque Je commande à l’un d’aller au puits, et à l’autre d’aller au champ, Dieu sait le pourquoi. Et si vous inversez le travail, Dieu ne peut Se reconnaître en vous.

Lorsque Dieu choisit l’enfant, celui-ci porte en lui le déroulement de ce que Dieu a préparé pour son parcours, pour sa rencontre avec la Parole qui éveillera en ceux qui l’écoutent le désir de bien faire et d’accomplir avec Amour ce que Dieu lui commandera.

Rien n’est laissé au hasard. A celui qui a beucoup, Je lui en donnerai davantage. A celui qui a peu, Je lui retirerai même ce qu’il possède. N’insistez pas pour recevoir plus afin d’être mieux vu. Le Seigneur récompense celui qui L’écoute. A chaque jour suffit sa peine. Le souci du lendemain appartient à un autre jour.

Faut-il prévoir à l’avance ce qui va arriver alors que le Seigneur n’a rien prévu pour toi qui prépare déjà ton sac pour le chemin que tu ne parcoureras jamais. Demande-Moi plutôt de te garder dans Ma Sagesse. Car si tu es reconnu comme sage à Mes yeux, ta main fleurira de Grâces comme le bâton de Saint Joseph s’est couvert de fleurs pour le choisir comme père de la Grâce Divine.

Dans l’Amour de Sa Grâce,

Dieu conduit Son enfant sage.

 

Laissez-vous guider

28 Janvier 2006 - St Thomas d’Aquin

JNSR : Seigneur, guidez-nous, s’il Vous plaît.

JÉSUS : Trop d’idées à la fois peuvent nuire, comme trop de bonnes volontés peuvent se bousculer. Il est bon de placer en tête l’objectif : Sauver l’Humanité en obéissant à Dieu. Reconnaître que l’homme, créature de Dieu, n’est RIEN sans son Créateur. Remettre tous vos projets dans la Lumière de Dieu.

Mon Peuple doit d’abord être informé.

Pour que l’on puisse secourir un blessé, il faut qu’il réalise d’abord que, pour le soigner, il doit accepter les soins nécessaires sinon son état va empirer. Il n’y a qu’une voix qui doive s’élever avec la Mienne, c’est celle de la conscience du Peuple devant la menace du danger.

J’ai prêché pour l’Unité et voici que certains, en croyant bien faire, se dissipent. Élevez une seule voix qui, sans rejeter les autres, agira au nom de tous pour le bien de chacun.

Tu es le noyau, la production qui a donné l’arbre. Celui-ci porte en lui les fruits et leurs futures productions. Ce que Je vous donne, c’est l’avenir de la Terre qui doit vivre et, pour cela, rejeter le Mal qui est partout.

Je ne te demande pas de te reposer. Tiens-toi éveillée, l’heure est grave. Je t’ai dit, dans un précédent Message :

« N’aie aucune crainte. Je sais que vous êtes prêts à agir. Vous ressentirez l’urgence lorsque se ralentira quelque chose prévu pour ce parcours. »

Te rends-tu compte que Mon choix est en accord avec l’état de ce Monde ? Vous qui Me servez, vous qui M’écoutez, vous êtes usés par la fatigue de porter, en vos cœurs et en vos membres, tous vos frères qui n’ont pas encore compris combien Dieu les aime. Savez-vous aussi combien Dieu vous aime pour vous choisir ?

Laissez-vous guider.

JÉSUS Christ, moteur du Monde.

 

La porte du Huitième Jour

5 Février 2006

JÉSUS : Enfant, toi qui souffres de maladie, de persécution, ou encore d’incompréhension, Je souffre avec toi. Le Monde oublie son Dieu et refuse de déférer à Sa demande : « Pourquoi veut-Il encore Sa Croix ? »

J’appelle Mes enfants à Me suivre. Ceux qui souffrent en silence, unissez votre souffrance à la Mienne, elle est déjà votre Résurrection. C’est elle qui vous fait toucher Dieu et vivre près de Lui. Vous êtes encore de ce monde ancien, mais tellement plus vivants dans le Nouveau, celui qui n’est que Joie. Pourquoi ?

Votre souffrance, comme un brise-glace, vient d’écarter tous les écueils qui encombraient votre chemin et d’ouvrir la porte du temps et de l’espace qui vous sépare de Moi. La souffrance d’Amour vous rapproche si près de Dieu qu’il n’y a plus qu’un seul voile entre vous et Moi. Ceux qui souffrent à cause de Moi vivent déjà les Béatitudes. C’est baigner dans Ma Gloire, oui Mes âmes, parce que l’Amour vit en compagnie de la souffrance et que Je suis l’Amour.

Lorsque, au plus fort de Ma Passion J’ai souffert sur Ma Croix, Refuge de la Douleur et de l’Amour, J’ai fermé Mes yeux baignés de sang pour vous voir tous, Mes aimés. J’ai vu passer ce Petit Reste de votre Temps blessé à mort par le Non Serviam envers Dieu de bien de vos frères. J’ai su alors que Ma Croix en était la cause et Je Me suis mis à vous aimer si fort, jusqu’à faire craquer les jointures de Mes épaules qui se déboîtaient, comme si Je vous serrais tous dans Mes bras sur Mon Divin Sacré Cœur avec mes dernières forces.

Unissant Ma Souffrance à Mon Amour, Je vous ai réservé Ma plus belle offrande en appelant votre Temps la Porte du Huitième Jour de Dieu. Ce Temps mérite son importance à cause de Mon Petit Reste, plus intrépide dans son Amour pour Dieu que la quantité des croyants tièdes qui l’ont méprisé. Ce Petit Reste ira jusqu’à la fin, portant la Bannière des Deux Saints Cœurs Unis et la Sainte Croix de son JÉSUS d’Amour.

JÉSUS Vainqueur du Monde, avec Mon Petit Reste.

 

Le Huitième Jour

7 Février 2006

JÉSUS : Vous pouvez compter que le Premier Jour fut celui de Ma Sainte Résurrection, comme le Huitième Jour sera la vôtre : là Je vous donnerai Ma Paix. Pouvez-vous déjà comprendre que Je vous attends tous les jours pour compter, avec vous, le premier jour de votre Nouvelle Naissance. Ne croyez pas que ce corps, que vous avez encore, Me gêne pour voir que, comme le papillon, vous êtes déjà en train de grignotter votre cocon. Cette évolution, qui peut sembler précoce, tient davantage à votre désir de vivre avec Dieu qu’à l’obéissance à la Volonté Divine dans Son respect de votre libre choix.

Si, tous ensemble, vous pouviez réaliser que la Vraie Vie n’est pas dans ce monde de la Terre, vous vous détacheriez déjà de toutes les fausses valeurs qui vous retiennent prisonniers : du Pouvoir, de l’Argent et des plaisirs malsains qui détruisent en vous votre âme, plus que votre corps, pour vous faire oublier de préparer votre Nouvelle Naissance.

La souffrance, que vous considérez comme votre ennemie, elle vient à votre secours. Qu’êtes-vous devant elle ? Une paille ballottée par le vent, un enfant sans sa mère. Lorsqu’elle est là, vous n’êtes plus ce que vous avez cru être, vous n’êtes que souffrance. Et si vous ne l’accueillez pas en la supportant, c’est elle qui vous absorbe jusqu’à vous détruire.

Accueillez-la comme Je l’ai accueillie sur Ma Croix, faisant d’elle une Princesse devant son Roi couronné d’Épines. Considérez qu’elle vous apporte la Force, le Courage d’aller jusqu’au bout, la Persévérance dans l’oubli de soi, la Résistance car elle est Délivrance, car elle vous murmure : « Tiens bon, le but est tout proche ! » Le Christ est passé par ce Chemin pour conquérir Sa Sainte Résurection avec la tienne. Ma Souffrance est Ma Compagne de Gloire éternelle. Fais-la tienne lorsqu’elle arrive vers toi. Accueille-La. Façonne-la pour qu’elle devienne Souffrance d’Amour pour ton Seigneur et Roi. Tout enfantement passe par la souffrance.

Aujourd’hui vous êtes dans le prolongement du temps qui attend Ma Croix Glorieuse pour M’annoncer. Annoncez Mon Retour en Gloire car votre Nouvelle Naissance interviendra avec Mon Retour. En certains déjà, les signes apparents sont la Souffrance de votre Monde qui appelle sa délivrance. Élevez ma Croix, haute de 738 mètres comme le Golgotha qui a été le premier Mont à recevoir le Sang de votre Sauveur.

Élevez Ma Croix, elle est Amour.

JÉSUS, Sauveur du Monde

 

Élève Ta Sainte Croix

15 Février 2006

JNSR : Mon Dieu, que Votre Règne arrive !

Le Père Éternel : C’est un Règne de Paix que Je viens donner au Monde. Faites tout ce que Je vous commande. L’Heure est à l’Écoute de Dieu qui vient vous sauver. Tous les peuples sont concernés, Je suis leur Père. La Foi, l’Amour, le Courage se réveilleront en chacun : un retour sur soi-même sans se poser la question : qui suis-je ? Ils marcheront pour leur Seigneur et Dieu Éternel, le Seul Dieu qui soit, sur la Terre comme au Ciel. Les chemins se couvriront de Gloire lorsque tous marcheront vers Ma Croix.

JÉSUS : Il est inutile de te demander comment Je vais faire pour informer. Ta volonté à Me servir Me suffit. Je suis en ton nom comme tu es dans le Mien. Ils viendront de partout à Mon Appel pour répondre à Ma demande. Tous sauront que cela vient de leur Seigneur. Ils marcheront. Les Croix, posées de par le monde, indiquent leur chemin. Même les muets parleront, ceux qui n’ont jamais voulu parler du Retour de JÉSUS Christ annoncé par Sa Croix Glorieuse.

Cette Grâce, que Je vous offre encore aujpurd’hui, est un reflet de la Bonté de Ma Tendre Mère : « Ils ont soif… il n’y a plus de vin ». C’était aux Noces de Cana. Aujourd’hui, Elle Me dit :

« Mon Fils, Mon Roi, ils ont faim et soif de Ta Parole. À cause de cela, ils risquent de disparaître avec leur Terre qui se meurt. Élève Ta Sainte Croix, qu’elle soit un phare pour toutes les Nations, sur le sol de cette Nation choisie par Mon Cœur de Mère et dont Je suis la Reine. Il faut sauver la France et, par elle, toutes les Nations. Par Ta Croix, Nous vaincrons l’ennemi de Dieu et des hommes qui s’attaque aujourd’hui aux Nations du monde entier. Mais la Gloire de Dieu est dans Sa Croix. Mon Fils, par Ton Église, élève Ta Sainte Croix Glorieuse ! »

Pour l’Amour de Ma Sainte Mère et l’Amour de tous ceux qui Me suivent, les enfants de la Croix, tous Mes témoins valeureux qui ne M’ont jamais renié, et tous ceux qui viendront à l’Appel du Père, du Fils et du Saint Esprit, votre Dieu Éternel vous bénit par Sa Croix au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. Amen.

Jésus de Nazareth, Seigneur et Roi.

 

Les Anges de Dieu

25 Février 2006

DIEU : Les enfants de Dieu doivent prier leur Père qui est aux Cieux : ainsi, ils se rapprochent de plus en plus de Lui. Parfois la Prière devient une conversation silencieuse entre Père et fils, entre un cœur d’enfant et le Doux Cœur Divin qui répond avec un murmure, un frémissement léger connu seulement de celui qui le perçoit. Ceux qui s’approcheraient pour écouter seraient bien surpris : ils n’entendraient rien mais ils pourraient voir, sur le visage de l’enfant qui parle à son Dieu, un rayonnement de bonheur, une lumière faite de joie.

C’est une contemplation, une extase, un ravissement. Et c’est seulement cela que peut voir celui qui cherche à être témoin de cet entretien entre fils et Père.

Nous, les Anges de Dieu, nous pouvons vous dire qu’il y a une autre Prière, c’est l’Obéissance à Dieu et cela signifie également que la Prière est accomplie dans la soumission à la Volonté de Dieu.

C’est un Acte de Foi : « Je crois en Toi, Seigneur, et je Te rends Grâces dans l’Obéissance à Ta Sainte Parole. » C’est la Prière accomplie, un soupir d’Amour, un gémissement doux comme un vent léger sur la plaine qui s’endort sous le soleil couchant du mois d’Août. Cette prière est le repos de l’esprit qui, après l’effort accompli, est entré dans l’Esprit.

Et puis, il y a la Prière que vous demande la Sainte Mère de Dieu, le Rosaire avec ses quinze Mystères. Que de souffrances sont pansées avec cette douce Prière ! Même les petits enfants, les malades hospitalisés ou alités dans leur chambre, les mamans, les papas, récitent tous les jours cette douce Prière si efficace. Parce qu’elle est adressée à la Sainte Mère des Douleurs, elle est aussitôt partagée entre tous les malheureux, tous les malades, tous ceux qui souffrent et offrent leur souffrance pour la Gloire de Dieu et le Salut du Monde.

Vous qui priez, demandez-nous, demandez à tous vos Anges-Gardiens, à tous les Anges de Dieu de venir prier avec vous tous les jours le Rosaire de MARIE.

Les souffrances partagées entre la Très Sainte Vierge MARIE et les hommes, ouvrent tout de suite la Porte du Cœur Divin et Sacré de JÉSUS Christ parce que la Sainte Mère a partagé toutes les Souffrances de Son Adorable Fils. Et que ce Fils, qui est aussi Son Dieu, a partagé avec tous les hommes Son Amour Filial, donnant à Sa Douce Maman le Titre de Mère des hommes.

DIEU : Il est déjà bien tard : où que vous vous trouviez, recueillez-vous et priez ! Allez à l’essentiel, au Dessein de Dieu, à l’Obéissance. Dieu vient rénover le Monde qui passe à toute allure. Entrez dans l’Esprit de Dieu. Laissez-vous guider. Avec vos Saints Anges, construisez déjà l’Homme Nouveau qui dort en vous, comme dormait dans le sein de la terre le premier Homme avant que Dieu le réveille pour en faire Sa première Créature.

Aujourd’hui avec l’Aide de Dieu, vous seuls allez le faire renaître pour qu’il soit plus esprit que chair. Car l’homme va devenir semblable à Dieu dans son prochain face à Face.

A tous et chacun, Dieu dit : « Avec une nouvelle naissance en évolution en vous-mêmes, mettez-vous en marche vers la Jérusalem Nouvelle et Je vous montrerai Ma Croix. Abordez la Croix que Dieu vous demande de faire élever ! Elle appelle les bons et les moins bons, car elle seule peut élever tous les moins du Monde, tous les égarés de ce Temps, tous ceux qui croient et ceux qui ne croient pas à la Promesse de Dieu :

En élevant votre regard, vous CROIREZ !

C’est à cette Croix, en la regardant que, du haut de ses 738 mètres, l’esprit devient Esprit et la chair se glorifie dans l’Espérance du Dieu Vivant.

De cette Croix Dieu fera Son Arbre de Vie et à chacun IL en donnera les fruits qui auront déjà mûri à l’Élévation même de la Croix lorsque l’Église aura prononcé son OUI.

C’est l’Incarnation du Fils de Dieu qui soulève cette Croix, IL est venu pour cela.

Seule l’innocence peut soulever le poids de la Croix. Personne n’est capable de la soutenir. Elle porte le poids de la Souffrance et de l’Amour d’un Dieu pour sauver Son Peuple.

Pourquoi JÉSUS a-t-IL voulu Sa Croix ? Pour rassembler tous Ses enfants et pour vous retrouver tous en Lui. Car Dieu est le Royaume et Sa Volonté en est le Temple. Priez les Anges pour que Dieu accomplisse Ses desseins. Pour l’Amour de Dieu, priez les Anges parce que Dieu les aime.

Élevez vite la Croix de votre Seigneur
avant que Babel élève la sienne.

Dieu dans Ses Anges et dans Ses Saints. Amen.

 
 
Sacré Coeur - Témoins de l'Amour et de l'Espérance
Tampon date