Recherche sur le site avec : Google
 
 
Sulema Vassula
 
 
Manuela
(Allemagne : Sievernich)
Site Internet : http://www.sievernich.eu/
Messages de la T. S. Vierge Marie      Notre-Dame de Sievernich

A domicile, 8 juin 2000

Ce jour-là, je prie chez moi devant une image de la Vierge noire d’Einsiedeln lorsque j’entends soudain la voix de Marie :

Chers enfants, je vous salue et vous bénis au nom de mon divin Fils Jésus-Christ. Lui vous aime, vous accorde le salut et vous donne sa bénédiction. C’est en son nom que je viens vers vous.

Chers enfants, réunissez-vous pour prier. J’ai appelé chacun de vous ! Appelez vos frères au nom de mon divin Fils. Devenez des perles vivantes de mon Rosaire ! C’est mon vœu le plus cher.

Devenez mon Rosaire ! Chaque petite perle est importante et, liées ensemble, elles constituent une prière efficace.

Je vous appelle. C’est à vous qu’il incombe de décider de donner suite à mon appel. Mon divin Fils veut une décision libre de votre part. C’est par amour que vous devez vous décider pour lui.

Deviendrez-vous pour moi un Rosaire vivant ?

 

A domicile, 3 juillet 2000

Je prie à nouveau sous l’image de la Vierge noire d’Einsiedeln lorsque je l’entends me dire :

Je vous salue et vous bénis, mes enfants. C’est sur demande de mon divin Fils que je viens vers vous. Je suis Marie l’Immaculée, Marie, la Mère de Dieu.

Vois ce que je t’ai préparé ! Va de l’avant et accomplis mon tendre désir, qui est également celui de mon divin Fils. Cela signifie : profusion de grâces. Grâces pour vous qui accomplissez la volonté de Dieu. Grâces pour l’Eglise, la Maison de mon divin Fils, et grâces pour le serviteur de mon divin Fils que j’ai appelé à la prêtrise et que sans cesse j’appelle.

De vos cœurs, faites un temple divin et rassemblez-vous dans la Maison de mon divin Fils pour honorer Dieu. Je serai avec vous et chacun de vous sentira ma présence. Telle est la volonté de Dieu !

Mes enfants, priez, priez ; appelez mon divin Fils !

 

A domicile, 25 juillet 2000

Pendant la prière du mardi, à 20 h 45, devant l’image de la Vierge noire d’Einsiedeln, je l’entends me dire :

Je vous salue et vous bénis, mes enfants. Je suis Marie, l’Immaculée, Marie, la Mère de Dieu. Sur ordre de mon très cher Fils, je viens vers vous. Ma volonté est la volonté de Jésus-Christ, Fils de Dieu.

Ecoutez, mes enfants ! Sur cette terre, ne perdez désormais plus votre temps. N’hésitez pas ! Suivez la volonté de mon Fils ! Il vous apportera son salut, vraie grâce qui sanctifie et procure les bénédictions de Dieu.

Mes enfants, je vous parle en tant que Mère. Allez dans la Maison de mon Fils et priez-y en toute humilité. Je serai avec vous. Je vous immergerai dans mon Cœur, de sorte que vos âmes seront revivifiées et décorées du seul Amour de Dieu. Soyez prêts ! Je vous appelle : soyez prêts !

 

Sievernich, 7 août 2000

Ce jour-là se réunit pour la première fois, dans l’église de Sievernich, le groupe de prière « Oasis bleue.»

Je ressens une forte chaleur, puis la Vierge Marie m’apparaît. Elle se fait voir habillée tout en blanc, sauf qu’elle a sur la poitrine un cœur rouge entouré d’une couronne d’épines.

Elle rayonne et son aspect est très affable. A gauche et à droite d’elle, je vois deux colonnades, constituées de roses. Derrière elle, je remarque une fine lumière de forme ovale. Marie se tient ensuite, vu de ma place, à gauche de l’autel, puis elle se penche au-dessus de moi et me dit :

Je vous salue et vous bénis, mes enfants. Je suis Marie, l’Immaculée, Marie, la Mère de Dieu. Je viens à vous sur ordre de mon divin Fils. Ressentez-vous ma présence proche de vous ? Je me réjouis que vous fassiez partie de l’Oasis bleue. Mes perles de Rosaire, moi aussi je suis toute présente en elle. Maintenant, vous êtes encore peu nombreux. Et pourtant mon écho résonne dans le monde. Bientôt, mes enfants, vous deviendrez de nombreux Rosaires. Vous rayonnez parce que je suis en vous, vous les roses de mon Rosaire.

Ayez de la compassion et priez pour mes enfants, particulièrement pour ceux qui ne trouvent pas le chemin qui conduit à mon Fils. Soyez compatissants envers eux, comme mon Fils l’a fait. Ma venue est uniquement en vue de l’Eglise. Je réunis au nom de mon divin Fils ce qui est brisé et qui gît au sol. Chers enfants, l’écho de ma voix descend jusqu’à vous. ll résonne en vous, dans vos âmes. Je vous berce dans mon Cœur immaculé. Immergez- vous en lui et vous serez un reflet de mon Cœur. La Mère précède le Fils de Dieu. La chute de la foi domine le monde. C’est pourquoi, mes enfants, je rassemble les miens et les appelle tous les jours.

Ouvrez vos cœurs et mon Cœur sera également ouvert pour vous.

 

Sievernich, 4 septembre 2000

Le lundi 4 septembre 2000, le groupe de prière « Oasis bleue » se réunit pour la deuxième fois dans l’église paroissiale de Sievernich.

Là, je ressens une forte chaleur. Il me semble aussi que je vole dans les airs. Je vois alors la Mère de Dieu, debout, à gauche de l’autel (toujours vue depuis la nef). Elle porte un manteau bleu ciel, lequel descend des épaules jusqu’aux pieds. Le manteau est orné de roses en or. Sous ce manteau, on entrevoit une robe blanche. Les mains de Marie sont jointes pour la prière, sa tête légèrement inclinée. Sur son pied gauche je remarque une rose d’or. L’Immaculée est environnée d’une lumière dorée de forme ovale.

Elle me dit :

Mes enfants, je vous salue et vous bénis. Je suis Marie, l’Immaculée, Marie, la Mère de Dieu. Votre prière me réjouit beaucoup. Priez, mes perles, réjouissez le Cœur du très aimable Fils de Dieu, Jésus-Christ.

Chers enfants, je suis votre Mère et je vous aime de tout mon Cœur. Je suis avec vous.

Mes enfants, je vous appelle à la prière. Parlez à mon Fils et à moi. Priez pour les enfants, car les ténèbres sont dans le monde. Vous qui subissez des tribulations, sachez que les larmes que je verse ici, le sont particulièrement à cause de l’Allemagne. Avant que mon règne marial se réalise entièrement et fortement dans l’amour, ce pays qui m’est cher devra encore beaucoup supporter. Si je regarde l’Allemagne, je vois que les cœurs des hommes se sont habilement détournés de mon Fils. Ne pensez pas que le message que j’ai confié aux enfants de Fatima soit suranné. Bien au contraire, il est plus nécessaire que jamais que vous demandiez, que vous imploriez. Ainsi vous apaisez mon Fils Jésus.

Mes chers enfants, recherchez chaque jour la compagnie de mon Fils ; c’est vraiment nécessaire.

Je déverse sur vous des rayons lumineux, des flammes d’amour, particulièrement sur mes chers prêtres qui sont demeurés fidèles. Avec mes larmes, je purifie votre cœur. Ainsi vous paraissez purs devant mon Fils Jésus et devant moi.

Que mon Cœur soit vôtre et que votre cœur soit mien !

Mes enfants, priez ! Que l’écho de ma parole vous attire vers moi, où que vous soyez !

 

Sievernich, 2 octobre 2000

C’est en la fête des anges gardiens qu’a lieu, dans l’église paroissiale de Sievernich, la troisième réunion du groupe de prière l’« Oasis bleue.»

D’abord une forte chaleur m’envahit, dit Manuela. Ensuite, je vois la Mère de Dieu dans un nuage blanc à gauche de l’autel (vu de ma place dans la nef). Elle a une robe blanche et un manteau bleu ciel parsemé de roses dorées. Le manteau est d’une pièce de la tête aux pieds.

Marie dit :

Je vous salue et vous bénis, mes enfants. Je viens vers vous au nom de mon divin Fils Jésus-Christ. Votre prière me réjouit. Aussi, tout au long des jours je vous invite à la prière…

Mes enfants, quelle misère ce serait s’il n’y avait pas les anges, ces messagers du ciel qui vous fortifient et vous orientent dans la foi. Pensez donc aux saints anges qui vous apportent la bénédiction de mon cher Fils, la bénédiction du ciel.

Les ténèbres menacent tellement les hommes, parce que ceux-ci ont oublié les anges, messagers du ciel !

Appelez journellement les anges. Eux intercèdent sans cesse auprès de moi et de mon divin Fils.

Chers enfants, je suis pleinement auprès de vous. Soyez plus forts, puisque je vous aime. Le Saint-Esprit vient sur vous et vous guérit de corps et d’âme.

Chers enfants, ne vous découragez pas, priez, priez ! C’est important que vous vous rassembliez pour former un Rosaire.

Pour mon prêtre :

« Mon fils, exerce la prudence, car même des mots justes et vrais ne sont pas tous bien compris par les hommes. Examine comment mon cher Fils a agi. Fais-lui totalement confiance. Il te guide, parce que tu agis pleinement en son nom.
Cher fils, je vois tes besoins. Pense que je suis avec toi ; sache que tu n’es pas seul.»

Chers enfants, ne croyez pas que si vous venez à moi je ne vois pas votre détresse, tout ce qui vous oppresse. Présentez-vous sereinement devant moi et ne croyez pas que vos demandes soient perdues. J’entends vos demandes et les présente à mon divin Fils. Aujourd’hui je vais auprès de chacun de vous et je ranime vos âmes.

Soyez bénis, soyez « un » avec moi et mon Fils Jésus. Priez-le et mon Fils Jésus viendra en hâte à votre secours. Je change vos soucis, vos épines en couronnes de fleurs. Soyez certains que je vous entends et que je suis près de vous. Reliez-vous les uns aux autres, constituez mon Rosaire. Mon Rosaire conservera et renouvellera l’Eglise, celle de mon Fils Jésus-Christ. Rien ne sera plus tel que vous le connaissez aujourd’hui. L’Eglise subira de grandes modifications. C’est pourquoi je suis proche de vous.

Avant que commencent les grands événements prédits à Fatima, de nombreux petits événements se produiront, que mon Fils devra tolérer pour votre salut. Il n’existe pas d’autre voie, parce que les hommes s’éloignent toujours plus de Dieu et que très peu ont conscience de mes appels.

Le matérialisme est devenu un dieu qui entend se substituer à la Révélation. Il enténèbre les âmes des hommes. Aussi, mes enfants, faites attention à ce que vous voyez, à ce que vous entendez, car les ténèbres travaillent beaucoup. Moi, je viens à vous, j’accours à votre aide.

Chers enfants, je vous aime. Soyez sans crainte ; vous êtes en Dieu. Car là où est le Père sont aussi le Fils et la Mère. Que peut-il donc vous manquer ?

Après ces paroles mais encore durant l’apparition de Marie, la statue de Jésus qui domine l’autel s’anime. Elle lève le bras plus haut, ouvre la bouche et parle, mais je ne comprends rien.

Pendant que le prêtre prêche, je vois au-dessus de lui quelques lettres d’or en caractères hébraïques.

 

Sievernich, 6 novembre 2000

C’est, en ce premier lundi du mois, la quatrième rencontre du groupe « Oasis bleue » dans l’église de Sievernich.

De prime abord je ressens une grande chaleur, dit Manuela. Un instant après apparaît la Vierge Marie, robe blanche et manteau bleu. Elle a en main un chapelet aux perles dorées. Elle se tient à gauche de l’autel. Ses yeux rayonnent.

Elle dit :

Mes enfants, je vous salue et vous bénis. Je suis Marie, l’Immaculée, Marie, la Mère de Dieu. Je viens vers vous, vers chacun de vous. Je me réjouis de votre prière et vois votre souffrance, puisque, vous le remarquez, je viens aujourd’hui à vous pour soulager votre douleur. Offrez votre souffrance à mon divin Fils et à moi, sa Mère.

Chacun de vous est béni par mon cher Jésus. Selon la volonté de mon Fils, dans son amour je vous transforme. Je change en fleurs les épines qui constituent votre fardeau. Je vous transforme entièrement et je vous conduis à mon Fils qui vit dans le Père. Aujourd’hui, je viens à vous pour vous rendre forts de corps et d’esprit. Ne soyez pas tristes si vous ne me voyez pas, puisque je suis quand même auprès de vous. Ayez la certitude que c’est conforme à la volonté de mon divin Fils.

Je renforcerai mon Oasis bleue, car je suis en elle.

Pendant que Marie prononce ces paroles, elle s’élève haut dans les airs et un faisceau de couleurs lumineuses, émanant d’elle, se déploie au-dessus de ceux qui prient.

J’envoie sur vous ma lumière; mes rayons vous environnent, vous qui êtes mes perles de prière. Priez et demeurez fidèles à mon Fils. Dans le monde, la prière n’est pas estimée. Pourtant n’est-elle pas pour vous, chères âmes, le seul remède ? Ce n’est pas dans des démonstrations de tous genres qu’il faut rechercher la grâce de la prière, mais uniquement dans la prière elle-même. Lorsque vous priez, vous parlez avec le Père, avec le Fils, avec la Mère : soyez-en bien conscients.

Vivez chaque jour ce dialogue intime. Je dépose mon amour dans vos âmes. Chacun de vous reçoit ma grâce. Je vous prie de la demander particulièrement pour les membres de vos familles, afin que je puisse entrer dans leurs cœurs. Discrètement, je trouve ainsi, grâce à vous, un chemin vers eux.

Vous, mes enfants, vous verrez que mon Eglise sera ébranlée, mais la jeune génération, qui a besoin de vos prières, renouvellera l’Eglise.

Les ténèbres planifient une religion mondiale, éloignée de la vérité divine. On veut mondialement tout unifier dans le but d’établir l’harmonie et la paix sur la terre. Cela implique aussi qu’il n’y ait plus de différence d’une religion à l’autre. Dans ce but, ils pensent concevoir un amalgame religieux qui leur permette de rendre les hommes malléables.

Lorsque ce temps-là sera arrivé sur terre, il y aura de grands bouleversements. Spécialement l’Europe sera touchée, et cela est aussi une raison de ma venue. Voyez combien je suis souvent apparue en Europe. Pourtant tous ces événements ne doivent pas vous angoisser, car ils doivent se produire pour que mon Fils Jésus-Christ puisse venir vers vous et pour que vous le reconnaissiez et que vous le receviez comme il convient à un Roi.

Mes enfants, je précède mon Fils. Soyez bénis !

 

Sievernich, 4 décembre 2000

Ce lundi-là se tenait dans l’église paroissiale de Sievernich le cinquième rassemblement du groupe « Oasis bleue ». Pendant que les participants prient le chapelet des saints anges, je vois, debout devant l’autel, un ange habillé en rouge. Un instant plus tard, l’ange se rend sur la droite de l’autel et s’agenouille. Un autre ange, habillé de blanc, s’agenouille sur la droite des marches qui conduisent à l’autel.

A gauche de l’autel apparaît la Mère de Dieu. Elle porte un manteau bleu océan. Elle est debout sur une demi-lune dorée. Dans ses mains, elle tient un chapelet en or.

La Mère de Dieu pleure. Elle se met à parler :

Chers enfants, je vous salue et vous bénis au nom de mon divin Fils Jésus-Christ. Je suis Marie, l’Immaculée, la Mère de Dieu. Chers enfants, consolez-moi par votre prière. Portez votre regard sur mon cher Fils. Son Eglise est en danger. Les brebis ne suivent plus leur berger qui les protège et les aime, elles suivent le loup recouvert d’une peau de mouton. Mes prêtres, que pouvez-vous faire ? Ne suivez pas le loup, restez fidèles à mon berger. Lui seul, suivez-le fidèlement. Lui seul peut tout conduire à bonne fin. A Dieu seul il appartient de donner la vie et de la reprendre. L’homme mesure selon ses passions et il se perd sur la mauvaise voie. Restez fidèles à mon divin Fils et à son berger ! Chers enfants, il n’y a pour vous aucune autre décision possible, pas d’autre chemin, si vous voulez suivre mon Fils Jésus-Christ.

Voulez-vous de tout votre cœur suivre mon Fils ? Si oui, vous êtes alors pour la protection de la vie, particulièrement pour celle des enfants dans le sein de leur mère. Le démon vous trompe et assombrit les âmes des hommes et elles ne trouvent plus le chemin qui conduit à mon divin Fils.

Chers enfants, je vous rends sains de corps et d’esprit, j’éclaire vos âmes et j’allume en vous la Flamme d’amour de mon Cœur immaculé. Cette flamme est l’amour de mon Fils pour vous. Plus l’Eglise est en danger, plus j’apparais sur terre. Voyez, je suis partout présente ! Telle est la volonté de mon Fils. Voyez, je suis près de vous, je vous aime. Mon message pénètre dans vos cœurs et mon Fils dirige sur vous les rayons de sa Miséricorde. Aussi lourd que soit votre fardeau, tel que cela vous apparaît souvent, pensez que vous le portez avec mon Fils, pour mon Fils.

Chers enfants, déchargez mon Fils ; portez pour lui sa lourde croix. Portez-la avec lui, en ce temps d’attente et de joie pour l’Eglise (Noël). Priez pour la famille. Je veux conduire l’Eglise, celle de ceux qui me sont soumis. Ils n’ont pas besoin de craindre, car je les place sous mon manteau protecteur.

Je veux maintenir et renforcer les familles par la prière et l’amour. Les familles sont importantes pour moi, c’est pourquoi je veux apporter l’amour de mon Fils Jésus en elles. Priez pour les familles.

 
 
Sacré Coeur - Témoins de l'Amour et de l'Espérance
Tampon date