Recherche sur le site avec : Google
 
 
Sulema Vassula
 

CA-132 : Je viendrai resplendissant de lumière

22-01-96   Jésus
Je viendrai resplendissant de lumière, environné par l'amour, et couronné par une myriade d'Anges en fête. "Béni soit Celui qui vient au nom du Seigneur", sera répété comme le couronnement de la salutation que Ma Personne a reçue le dimanche des Rameaux, qui d'une manière humble M’acheminait vers le martyre sur la croix.
A ce moment c'était un sentiment des gens ; un sentiment, donc non contrôlé, et dans son naturel et sa spontanéité, il M'a beaucoup plu. En revanche, la salutation des âmes rachetées assemblées pour le Jugement dernier sera donnée avec une complète connaissance et un amour total. Ils Me diront : "Viens, Toi le Béni du Père. Viens pour nous juger tous, parce que la gloire qui T’est réservée est une véritable gloire de joie, réservée en raison de la puissance la plus élevée que Tu as reçu de pouvoir juger chacun."
Je donnerai à chacun la reconnaissance qu'il mérite, mais Je M'arrêterai à ceux qui n'ont voulu aucune reconnaissance et ont désiré sur terre que toute la Gloire soit pour Moi. Les âmes qui M'aiment n’auront pas à se sauver quand Je dirai solennellement : "Viens, toi, Mon bien-aimé, tu as été très désireux de triompher pour Moi de tout et de chacun, y compris toi-même. Et tu as désiré ce triomphe des Miens tellement que, volontairement et de tout ton cœur, tu M'as même demandé avec des larmes dans les yeux que J’apparaisse seul devant la face du monde et de Mon Père. Bien, alors, c'est Mon habitude d’accomplir les vœux de Mes aimés. Puisque avec ce souhait et en continuant sur terre dans ce chemin tu t'es maintenant déjà caché dans le procès qui assemble l'univers, Je te donne la rétribution que Moi seul, ton Dieu, peut donner. Assieds-toi et reçois toi-même les honneurs qui Me sont dus en tant qu'homme, ainsi qu’à tous ceux qui peuvent faire 'Ta Volonté' (la Volonté du Père)."
Ce jour sera un triomphe indescriptible ; vous ne serez jamais capables d’imaginer ce que J'ai préparé pour vous, parce que s'il est vrai que Je serai le juge, il est également vrai que vous jugerez avec Moi. Ne souffrez pas parce que vous entendez ces mots.
Si vous M'aimez, il n’y a rien de plus beau que de faire Ma Volonté, ne pensez-vous pas ainsi ? Est-ce que Je n'ai pas dit à Mes Apôtres qu'ils siégeraient au jugement des tribus d'Israël ? Bien, puisque Je les ai aimés, et jusqu’au point de les faire juger à Ma place, de même Je le ferai avec Mes préférés.
Oui, ce jour-là Je serai sur le trône majestueux que la Divinité a accordé à Mon humanité, mais en Moi tous les choisis participeront, et le triomphe ne sera pas seulement pour Moi.
Tu Me demandes de parler de Moi et pas de toi. Mon aimée, permets-Moi de faire comprendre Ma prédilection. Il est juste que tout honneur Me soit réservé, parce que Mon Père l'a voulu de cette façon, mais J'ai le pouvoir de faire tout ce que Je veux et en ce jour de bonheur et de terreur, Je manifesterai ce pouvoir dans toute son étendue.
Ce qui est explicable est bien peu, presque rien parce que J'ai dû M'adapter à quiconque M'entendrait, mais ce qui se produira, Je veux dire l'ampleur et l’étendue du Jugement Universel, est si immense que personne ne peut l'imaginer.
Quand Je vous appelle pour prendre possession de Mon Royaume et que Je vous dis : "Venez âmes bénies", toutes les âmes maintenant heureuses évolueront en un débordement d'amour scintillant et dans une unité de connaissance et d'amour. Chacun Me verra immédiatement, dans la joie infinie, dans l'éternité la plus sainte qui ne connaît aucun coucher de soleil.
Vous vivrez avec Moi dans la splendeur maximum du triomphe auquel chacun participera, parce qu'alors Je révélerai tout ce qui a été fait pour Moi. Et celui qui M'a aimé davantage, sera plus près de Moi. Puisque vous savez bien qui M'a aimé le plus, alors vous savez déjà que Ma Mère sera la première à être assise à Ma droite, comme celle qui a le plus mérité d'être au côté du Juge. Mais elle est une mère et, comme telle, elle M'a demandé qu'alors tout soit réservé pour Moi. Je dois la rendre heureuse, mais Je lui donnerai une récompense pour sa finesse d'amour.
Elle ne veut pas juger ses enfants, mais puisqu'elle mérite de prendre Ma place, et Je lui permettrai d'être à Ma droite sans juger aucun de ses enfants, vous verrez que sa Gloire, précisément ce jour-là, s’ornera d’une auréole qui redoublera son honneur d'être Ma Mère. Elle ne fera rien – ce qui est très bien – mais elle recevra un tel hommage qu’on ne peut M’en offrir de plus grand. J'ai dit que Je dois la satisfaire, et ce sera pour elle la glorification de son triomphe ; et elle sera la seule qui au cours du jugement verra sa gloire redoublée. Comme vous le savez déjà, Je ne permets à personne de Me battre en amour.
Mais seront aussi jugés les esprits qui ont gagné la terrible bataille et défait Lucifer et ses compagnons. C'est l'intérêt de la Trinité que ce jour tout, y compris les esprits chastes, soient soumis à la puissance d'un Homme. On verra que Ma puissance est identique à la puissance de Dieu, et tous les bénis, hommes et esprits chastes, seront extrêmement heureux à cause de cela.
Toi, petite créature, admire et tourne tes regards vers l'amour pur dont chacun sera rempli, et considère que tous les Bénis, sans aucune nécessité personnelle, verront que Dieu est digne d'être aimé pour Lui-même. Aucun intérêt particulier ne te guidera, mais plutôt seulement l'intérêt de Ma cause. Pense au jugement sous cette lumière, et dans l'amour pur tu trouveras la réalisation parfaite de Ma Volonté et l'explication de Ma prédilection.
Quand ton esprit sera purifié comme cela, tu pourras voir avec la lumière la plus pure que tout ce que Je fais alors est pleinement justifié, et nous satisfera entièrement, chacun de vous et Moi.


CA-143 : Je veux établir un nouveau royaume. Attachez-vous à ce que les autres M'aiment comme Je les aime !

23-01-96   Jésus
Fleur de Ma passion, Je veux que tu te caches, que tu sois cachée non seulement aux yeux des autres, mais à tes propres yeux… Je sais, tu veux savoir ce que Je trouve en toi et Je vais te répondre. Rien de bon ! Mais Je trouve Mon image gravée dans ton cœur. Tu Me recherches nuit et jour sans cesse… Je constate que Mon amour tel une flamme nourrit ton existence parce que si Je Me cache tu es triste et quand Je reviens tu Me fais la fête. Penses-tu que Je ne suis pas sensible à ces signes d'affection ?
Je t'ai dit de Me considérer Homme-Dieu parce que Je suis ainsi, un enfant comme n'importe quel autre enfant et un homme comme n'importe quel autre homme. Je recherche un peu d'amour parmi les hommes et Je suis content quand Je le trouve… Que penses-tu que Je trouve dans beaucoup de communautés religieuses et dans tant d'autres âmes consacrées ? Dans bon nombre d'entre elles Je trouve seulement le tumulte et l'esprit de ce monde. Néanmoins, le jour de la consécration religieuse, la plus grande joie de l'esprit, on dit au revoir aux murmures du monde, promettant solennellement de vouloir seulement entendre Ma voix.
Mais si le monde parle avec duperie dans le tumulte et la fausse joie, il est nécessaire que Je reste silencieux et Je le fais et peu à peu, Mon image est effacée de la face de la terre et du cœur de l'homme pour en modeler une autre qui Me remplace. Oh, Mon enfant, si tu savais seulement combien il y a d’âmes consacrées qui adoptent l'habitude religieuse, et possèdent cet esprit du monde !
Le remède à tous ces maux est le retour de toute l'humanité à Mon Divin Cœur, percé par une lance sur la croix et qui ne cesse de saigner pour chacun de vous, le retour par le chemin de l'amour… Je veux établir un nouveau royaume sur terre, le royaume de la grande Miséricorde, celui qui éloigne tout sentiment de justice, d'amertume, de crainte et de timidité. De cette Miséricorde qui comprend tout, qui excuse et pardonne tout, qui ne garde pas le plus petit souvenir des défauts et des péchés qui pèsent sur la conscience humaine des nations. Et ainsi, personne ne craindra d’arriver près de Moi, de Me rechercher et surtout, de M'aimer.
Je promets Mon amitié et Mon pardon à tous les hommes en échange d'un battement d'amour sincère et fidèle de leur cœur. Je veux ouvrir Mes greniers à toute l'humanité. Je veux laisser la pluie tomber la nuit sur ce monde coupable, pas un déluge d'eau qui submergera et inondera, mais des torrents de Mon pardon et de Ma Miséricorde infinie … Mon Église sera la première bénéficiaire de ce message et le dispensaire de Ma grande Miséricorde ; le grain sera donné entièrement des greniers ouverts, de sorte qu'il n'y ait plus de faim sur terre, instituant ce Royaume de l'Amour.
Ma fille, Ma petite, viens te brûler dans les charbons et les flammes de Mon cœur. Dans un feu, les flammes montent très haut et elles brûlent. Si une âme, en lisant ces messages, pouvait s'embraser d’amour, le feu serait communiqué. Ainsi ne pas Me rejeter est ce qui peut Me consoler. J'ai tellement besoin de l'amour de Mes enfants ! Attachez-vous à ce que les autres m’aiment, comme Je les aime.


CA-147 : Empressez-vous de réformer

23-01-96   Jésus
Mes enfants bénis, Je reviens vers vos petits cœurs pour vous donner la nourriture. Pendant la période de faim et de misère, vous ne devez pas cacher le pain ni l'eau de la vie ; plus vous donnez, plus vous recevrez. Enfants, ne soyez pas en admiration devant les apparences extérieures même si elles sont Ma création ; admirez ce qui est à l'intérieur, car c'est le véritable travail de Mes mains et de Mon amour.
Petits agneaux, ne courrez pas après les faux appels du mauvais berger ; de nouveau Je répète que le prince des ténèbres travaillera et accomplira des merveilles, mais seulement pour attirer votre attention et vous inciter à oublier votre travail d’ouvriers de la moisson. Ne tournez pas en rond en sautant d'un endroit à un autre, n’agissez pas comme des juges envers Mes vrais choisis ; laissez Ma parole sacrée suffire.
Très bientôt tous les os se briseront, les dents ressembleront aux castagnettes et les genoux embrasseront la terre en sentant le fouet de la justice divine au-dessus des champs de blé. Mais vous tous, ne craignez pas. Ma Mère très sainte supplie le Père Éternel d’arrêter Sa main sainte, apaisant ainsi de sa main virginale le son des trompettes qui annonceront la grande purification.
Mes enfants, empressez-vous de vous réformer, venez au Sacrement de Pénitence, le sacrement de l'amour rédempteur ; venez maintenant, aujourd'hui est le jour de votre pardon. Je suis impatient de vous purifier. Je vous dis solennellement que le pont entre le ciel et la terre est sur le point d’être élevé ; c'est pourquoi Je vous demande, Mes petits, de traverser rapidement pour que vous ne restiez pas dans le royaume matériel, mais plutôt que Mes âmes viennent à l'éternel.
Savez-vous, Mes bien-aimés, ce que J'aime chez vous ? C'est votre façon d'aimer, de vous diriger vers Ma mère, qui est également votre Mère. Ne tombez pas dans le fanatisme inutile ; soyez humbles, simples, et tranquilles. Ne vous découragez pas de donner, de faire savoir, enfants bien-aimés, pour Me faire connaître à l'aveugle, au sourd et au monde.
Les temples se transformeront en vrais chaudrons où les âmes confuses tomberont et vous, Mes petits, chercherez des places pour prier et offrir des sacrifices. Mes vrais ministres verseront leur sang parce qu'ils défendent Mes petits agneaux. N'ayez pas peur, Mes enfants, mais plutôt soyez heureux parce que bientôt vous M'aurez parmi vous.


CA-150 : Mon souhait divin est que vous soyez la semence nouvelle

23-01-96   Jésus
Le moment le plus heureux pour des enfants est celui qu'ils peuvent passer avec leurs petits amis, parlant, jouant, et prenant du bon temps. C’est la même chose avec Moi.
Je suis mis de côté, Je Me consume, Je languis d'amour parce que Mon plaisir est d'être avec Mes enfants. Je suis l'Amour qui souhaite toujours donner de Moi-même. J'ai choisi Ma colombe, tu réfléchis Mon amour. J'ai demandé ton consentement, parce que Je respecte les cadeaux que Je donne à Mes créatures. Tu as répondu, "oui" ; tu es à Ma disposition. Le "oui" a été également demandé à Ma Mère. Ce sera un mélange de joie et de peine. Ma fille, J'ai encore des choses à te dire. Tout ce que tu as écrit jusqu'à maintenant aura des effets prodigieux, parce que Je peux tout faire. Ton amour est sincère et cela Me réjouit ; il Me plaît tellement ! Je te donnerai beaucoup d'âmes pour rassasier ta soif… Aucun désir temporel, quelles que soient sa grandeur et son intensité, ne peut Me rendre aussi heureux que cette soif pour les âmes. Toutes les âmes religieuses, particulièrement Mes prêtres, devraient être désireuses des âmes. Penses-tu que le monde changerait si Je devais trouver des esprits inquiets pour les âmes parmi les religieux et les prêtres ? Qui pourrait mesurer Mon amour pour le monde ? Mon cœur ne trouve aucun repos…
Par toi Je veux rappeler aux hommes Mon pacte de fraternité et d'amour. Je suis Joseph, leur frère, celui qu'ils ont vendu à l'étranger… Mes vêtements sont rouges en raison du sang versé pour chacun de vous, mais venez à Moi, ne craignez pas !
J'ai oublié tout cela ; Je ne garde aucune rancune. Seul l'amour triomphe. Je ne souhaite rien d’autre, que vous reveniez à Moi. J’ai besoin de vous avoir tout à Moi. Je vous ferai gouverneurs et princes dans Mon royaume. À tous J'ouvrirai les greniers des pharaons et il n'y aura plus de faim sur terre, mais souvenez-vous seulement de revenir à Mon Cœur. Il est suffisant pour une âme de se consacrer complètement à considérer Mon amour de sorte que Je vienne à lui avec Mes cadeaux divins. Je ne souhaite rien d’autre que de révéler Mon amour au monde.
Je Me suis manifesté dans cette ville pour appeler tout le monde d'urgence à la conversion ; Je veux sauver et réunir Mes petits moutons. Mes pieds saignent de marcher par tant de chemins épineux, de ravins et d’abîmes ; Mes mains se déchirent à casser les barrières de la damnation éternelle, les portes des enclos où Mes moutons sont enfermés à clef. Certains Me reconnaissent et viennent dans Mes bras et Je les embrasse avec amour et miséricorde ; d'autres évitent de Me regarder et nient Me connaître ; ils refusent Mon étreinte de pardon. D'autres, ceux qui Me causent le plus de douleur, sont ceux qui M'ont échangé pour l'argent, le plaisir, et ont vendu leurs âmes à l'acheteur le plus mauvais et le plus pervers, Satan, le Marchand d'Obscurité.
Petits enfants, graines de la nouvelle récolte, venez à Mon grenier, restez ici ; très bientôt Mon Père enverra Ses Anges récolter le sol, le champ du seigneur. Alors lui-même soufflera et soufflera, éliminant chaque mauvaise graine et fragment. Il séparera la bonne graine de la mauvaise et Mon désir Divin pour vous tous est que vous soyez la bonne graine. Permettez-Moi, votre Maître et seigneur, de vous choisir et sélectionner de Mes propres mains, d’être à votre recherche et de vous trouver avec Mon regard compatissant. Tu ne comprends pas que, souvent, la meilleure graine est trouvée cachée parmi les ronces et les épines et le bon semeur sait l'identifier en observant que cette graine n'est pas morte malgré qu’on lui ait fait du mal et qu’elle ait été éloignée du reste. Celui qui veut comprendre, qu’il comprenne, et celui qui veut continuer à être sot, qu’il le demeure.
Je suis la lampe de la lumière éternelle ; Ma voix est la flamme qui vous sauvera. Montrez-le à vos frères, ne le cachez pas, mais ne le faites pas non plus de manière ostensible. Vous tous êtes responsables de cela ; ne privez pas vos frères de cette flamme ; répandez-la et vous sauverez beaucoup d'âmes, vous les sauverez de tomber dans l'abîme. À Mes enfants qui ont la grâce de reconnaître Ma Parole, Je leur donne la grâce de M'aider dans le travail du rachat ; dépêchez-vous parce que l'horloge est sur le point de frapper l'heure. Mes saints anges observent votre travail, ils apporteront à vos mains des paniers pleins d'amour, de paix, et de bénédictions que J'enverrai à Mes ouvriers, et ils apporteront des paniers remplis d’œuvres de miséricorde, de prières, et d’éloges à la Trinité Bénie.


CA-151 : Faites de vos maisons "la maison du rosaire réparateur"

23-01-96   Marie
Enfants bien-aimés, mon amour maternel m'incite à implorer le Tout-puissant d’accorder pour moi du temps au temps et l'heure qui suit pour trouver mes petits enfants et les rassembler autour de mon Cœur Immaculé. Mes Petits, remplissez vos cœurs de mon amour maternel, remplissez vos sens de mes enseignements, prenez les grâces célestes que je prodigue sur vous. Mes petits enfants, ne doutez pas de ma présence, ne refusez pas l'amour qui émane de mon cœur douloureux.
Priez le Saint Rosaire, méditant avant chaque mystère ; dites-le très lentement, pour qu'il arrive à mes oreilles comme un doux chuchotement d'amour ; faites-moi sentir votre amour enfantin avec chaque mot que vous récitez ; ne le dites pas par obligation, ni pour plaire à vos frères ; ne le dites pas avec des cris ou du fanatisme, ni d'une manière sensationnelle ; tout ce que vous faites avec joie, paix et amour, avec une humble attitude et la simplicité des enfants, sera reçu comme un baume doux et régénérant pour les blessures de mon sein. Oui, ces trois clous qui ont percé mon sein ; car le sein de votre mère a aussi été crucifié.
La Divine Volonté du Dieu Tout-puissant a encore été touchée par mon cri et mon angoisse et Elle permettra à votre mère d'exprimer tout son amour et son appel à la conversion et le retour de ses enfants qui suivent le mauvais chemin. Beaucoup me verront pleurer ; peu seront touchés, et beaucoup de mes enfants se moqueront… Je souffre beaucoup parce que très bientôt le jour arrivera où tous les genoux fléchiront, où les yeux regarderont vers le ciel pour demander pitié ; ils réclameront pitié et clémence ; peu m'entendent ; peu seront entendus.
Ma fille, à toi je demande que chaque vendredi tu transformes ta maison en "Maison du rosaire réparateur." En échange de cette expiation à mon Cœur Immaculé douloureux, vous recevrez tous d’abondantes grâces et bénédictions, et quand la plus longue nuit de la création arrivera, Je serai avec vous, vous aidant et vous protégeant ; faites confiance à votre Mère, enfants.
Je demande qu'un jour, par les moyens de communication, au mois de mai, tu consacres les enfants et la Jeunesse à mon Cœur Immaculé. Faites-le en ce mois que vous m'avez consacré ; faites-le avant qu'il ne soit trop tard, parce que mes consacrés seront la nouvelle armée qui sera au front le jour de la Grande Bataille.


CA-152 : La paix du monde dépend de la sainteté de l'Église

23-01-96   Jésus
Fleur bien-aimée de Ma Passion, Je te promets qu'aucune âme ne lira ces Messages sans se sentir mieux et plus proche de Mon Cœur Divin. De cette façon Je souhaite rassasier ta soif des âmes. La sainteté d'une âme est au-dessus des événements politiques des gens. Le monde trouvera son équilibre quand les âmes sacerdotales et religieuses auront trouvé le leur. La paix du monde dépend de la sainteté de l'Église, de ses enfants.
Tant de choses t’ont été prédites au sujet du monde, des âmes, de l'Église… Tout sera accompli parce que le ciel et la terre passeront, mais Mes Paroles ne passeront pas.
( Je demande également si ces punitions épouvantables [seront accomplies] aussi.)
Oui, celles-là aussi, si le monde continue dans sa vie d'immoralité et de péché. En d'autres temps Ma Mère avait prédit la punition, mais aujourd'hui l'heure est beaucoup plus proche. Les peuples les plus forts détruiront les plus faibles. Tous les droits de l'homme seront opprimés. Sang et feu sur toute la terre, choses jamais vues depuis la création du monde. Le ciel ne sera plus que reflets de feu ; il ne sera plus bleu, mais rempli de la fumée des moyens de destruction… La terre restera recouverte d’une couverture noire.
La période de la véritable apocalypse est très éloignée et sera désirée par Dieu, alors que celle-ci sera désirée et préparée par l'homme.
Jérusalem, Jérusalem, combien de fois J'ai voulu rassembler tes enfants comme la mère poule rassemble ses poussins sous ses ailes et tu ne l'as pas voulu ! C'est le message d'amour et de douleur dont J'ai parlé l'autre nuit. Je vous le confie.
C'est pourquoi Je ne veux pas que vous fassiez un livre de ces messages ; il atteindra ceux qu'il doit, pas plus. L'heure n'est pas arrivée. Ce monde incrédule et sans foi ne croit pas facilement à beaucoup de choses, parce qu'il est plus facile de se retrancher dans le scepticisme que dans la vérité. Cela est plus confortable. De nouveau Je te dis que personne n'est prophète dans son pays. Le monde a besoin d'un signe pour croire et il l'aura.
Mon peuple a des pensées de guerre, alors que J'ai des pensées de paix. Nous ne sommes pas faits pour nous comprendre.


CA-153 : Je Suis celui qui Suis… Je Vis à jamais

23-01-96   Jésus
(En embrassant le crucifix, je demande au Seigneur : Qu'est-ce que Tu veux de moi, Seigneur, quelle est ma mission ?…)
De Me faire aimer… Ma fille, écris : le monde entier sera une immense cheminée, quelque chose qui n'a jamais été vu depuis le commencement du monde, et les anges du ciel couvriront leurs yeux de leurs ailes, parce que maintenant l'humanité n’est plus que bois sec de chauffage. Maintenant tu sais, Ma fille ; la raison pour laquelle Je ne te disais pas ces choses était que ton cœur ne peut pas les supporter. Communique-les au groupe et à ton confesseur.
Ma fille, Je ne peux vraiment pas continuer plus longtemps. Si l'humanité savait seulement ce qui est préparé, chacun se prosternerait pour implorer la clémence et le pardon, voulant faire pénitence. Perturbations globales énormes, désirées, souhaitées, préparées… Prie, fille, prie beaucoup.
Tu as été effrayée par le rêve que tu as eu ; ne sois pas étonnée. C'est ainsi que Je suis aussi pour les bonnes personnes, une figure déformée. Ma bouche est tordue, parce que la vérité que J'ai prêchée est toujours interprétée selon les intérêts propres de chacun. Pieds, bras, yeux, tout est détourné et dirigé selon ses propres intérêts. Ma Parole est ce qui semble plus commode… et Mon cœur ? Le cœur percé par une lance ? Oh, non, Mon cœur n'est pas défiguré ! Juste comme des peintres Me reproduisent et Me présentent à l'humanité, voilà ce que Je suis vraiment pour l'humanité : un mythe risible ! Vous M'emprisonnez quand c'est commode de M'emprisonner, et Me libérez quand c'est commode de le faire. Une figure tordue, c'est ce que Je suis.
Mais toi, fille bien-aimée, dis à chacun comme Mes bras sont ouverts sur la Croix pour accueillir tous Mes rachetés et les conduire à l'étreinte du Père qui les attend.
Dis que Ma bouche n'est pas tordue, mais qu’elle parle plutôt de l'Amour et du Pardon. Dis encore que Mes yeux, quoique fermés en signe de mort, rayonnent toujours beaucoup de lumière au-dessus du chemin de Mes enfants et que celui qui marche dans cette lumière ne pourra plus s'égarer de nouveau. Dis-leur encore de ne pas Me considérer comme quelqu'un d’inexistant ou comme un être qui a existé, un héros de l'histoire, parce que Je suis celui qui suis, Je vis à jamais, toujours présent, toujours actif dans les cœurs des hommes, comme un ami fidèle qui jamais ne trahit ou abandonne, et Je suis toujours prêt à tendre Mes bras affectueux à Mon enfant.


CA-155 : C’est l'heure de l'obscurité de la compréhension humaine

23-01-96   Jésus
Ton courage, ton amour de Mes tristesses, fleur de Ma passion, ton union intime avec Moi est ce qui t'incite à partager Mon chagrin et Ma douleur pour un monde corrompu. Tu gémis et pleures ; c'est ta passion unie à Ma passion. Elle Me tient compagnie ! Plus ainsi qu'à beaucoup de saints, Je t'ai révélé Ma douleur, la douleur intime qui Me vient surtout des âmes consacrées. Tu verras le triomphe que le livre sur la passion aura… (Si ce n'est pas un livre, ce seront des photocopies, Seigneur) Un livre, J'ai dit, ce sera un livre et tu vérifieras son succès.
Remercie-Moi, enfant, d'avoir révélé Mes secrets au petit et humble de cœur et de les avoir cachés à l'arrogant. Est-ce que J'ai raison de dire que Je trouve Mon image imprimée en toi ? Et tu souffriras en la voyant déformée dans d'autres cœurs. Je t'ai déjà dit une fois d'oublier l'amertume de la vie afin de penser seulement à la douceur de Mon amour. Ô, Ma chère fille, Je ne pourrai rien t'offrir d’autre dans ce monde qu’une couronne d’épines, trois clous, une croix, et une lance… Maintenant, n'as-tu pas un petit morceau de paradis ?
Console-Moi, Ma petite ! C’est l'heure de l'obscurité de la compréhension humaine, rendue sombre par les passions de la fierté, de l'égoïsme, de la soif pour les conforts, et de la prédominance de son propre moi, "je".
Les bonnes personnes seront supprimées. C'est la bataille ouverte entre la milice du ciel et celle de l’enfer qui pour un certain temps aura la supériorité. L'homme mérite cette punition, parce qu'il s'est trop éloigné de Dieu. Ainsi, l’humanité court rapidement vers sa grande purification, vers ce "renouvellement" qui ne viendra pas sans peine, sans douleur. Elle ressemblera même au triomphe du mal sur le bien, mais le petit reste qui demeurera fidèle à Ma Parole, composera un nouveau noyau, comme Abraham, des vrais enfants de Dieu.
La bataille a commencé et elle continuera à devenir de plus en plus mauvaise, tellement que même les gens de bien ne sembleront plus avoir beaucoup de confiance. Tout semblera être perdu. Les gens hurleront fort : "Seigneur, sauve-nous car nous périssons." Mais pour obtenir cela, on devra souffrir beaucoup et pleurer comme les personnes choisies avant de parvenir à la terre promise. Je t'ai dit qu’une obscurité dense tombera au-dessus du monde entier, semant la confusion dans la compréhension de l'homme. C'est la punition pour un monde corrompu !


CA-156 : Attendez attentivement Mon retour

23-01-96   Jésus
Petits enfants, Je veux entendre votre FIAT ; Je veux échanger vos modestes volontés avec Mon FIAT suprême. Écoutez, enfants, car l'heure approche, mais vous ne resterez pas tous comme Je vous ai trouvés, maintenant vous êtes redevables envers Ma Divine Miséricorde, soyez doux et humbles comme Je l’ai été, Je le suis, et le serai pour toute l'éternité.
Attendez attentivement Mon Retour, Je suis l'Avenir, cet avenir que les âmes bonnes et confiantes attendent. Mes enfants, vous qui acceptez Mes instructions, le Pain ne vous manquera pas ; J'ai multiplié Mon Corps Sacré pour Mes disciples, de sorte qu'ils ne deviennent pas affamés ni assoiffés comme Mes pauvres enfants hautains qui restent en dehors de la maison. Si nécessaire, J'enverrai Mes saints anges pour vous nourrir. Dites-Moi, enfants, un père responsable peut-il laisser ses petits dans un total abandon ?
Aujourd'hui vous serez rejetés, mis dehors, calomniés, mais demain vous serez appelés et recherchés quand on aura vu que vous avez tous la vraie nourriture. Moi, votre Seigneur, Je ferai la place parmi les multitudes pour qu’on vous trouve. Assurez-vous, Mes aimés, d’être les derniers ; n’essayez pas d'obtenir les premières places parce que Je les ignorerai. Seule la prière accompagnée du jeûne véritable fera de vous de dignes serviteurs du Seigneur. Enchaînez l'arrogance avec l’humble prière du Sacré Rosaire ; continuez à méditer pour que vous trouviez la vérité.
J'ai prédit un désert. Eh ! bien, vous êtes en train de le traverser ; il suffit de regarder autour de vous et vous vous rendrez compte que vous continuez à rester seuls. Mais ne craignez pas ; le Père et l'Esprit Saint du Fils vous embrasseront et les Anges seront vos guides.
Parlez de votre Seigneur. Dites-leur que Je les aime et veux leur donner Ma Paix et Mon Pardon. Je les attendrai jusqu’au dernier moment pour leur donner Mon étreinte de Père, de frère et d’ami.
Sachez que quand vous Me murmurez des mots de consolation, de repentir et, surtout, d’amour, Mon Cœur se multiplie et Je verse des torrents de Miséricorde ; recevez-la dans vos mains et gardez-la dans vos cœurs.

 
 
Sacré Coeur - Témoins de l'Amour et de l'Espérance
Tampon date